Comprendre des choses sur Soi

Cette semaine de coaching évasion m’ a beaucoup plu car elle m’a permis de comprendre beaucoup de choses sur mon mode de fonctionnement.

Je dirais qu’elle m’a permis de commencer à me réconcilier avec moi-même et de m’aimer. De plus, ce coaching m’a permis de déceler dans la communication interpersonnelle des éléments qui peuvent me faire vibrer et rendre ma vie beaucoup plus agréable.

Aujourd’hui j’ai envie de mieux communiquer avec les autres, de discuter avec des femmes pour avoir enfin une vie amoureuse, sentimentale, sexuelle qui me permettent d’être bien.

Pour la première fois, je me dis que la vie sentimentale est autant importante que la vie professionnelle. Il y a quelques mois encore, j’étais persuadé que le primordial dans la vie était de travailler pour payer nos dettes.

Aujourd’hui je pense que la communication interpersonnelle et le bien être qui peut en découler est aussi voire plus important que le travail.

Donc pour m’entrainer et me faire plaisir, j’ai décidé pour cette semaine :

  • Mercredi : je sors à une réunion patronale dans laquelle il y a des femmes où je vais me faire beau et aller discuter
  • Samedi : je fais une sortie taekwendo toute la journée
  • Je me suis réinscris sur attractive world pour voir ce qu’il s’y passe

J’ai compris que l’image de la femme que j’ai est désastreuse. Je n’osais même pas me l’avouer mais enfoui au fonds de moi, je me représentais la femme de plusieurs façons :

  • Etre sexuel : vulgairement un trou et rien de plus
  • Etre castrateur : sûrement le plus présent dans ma tête. C’est d’ailleurs ce que me renvoyait un peu les féministes et la raison pour laquelle me faisaient peur des femmes comme les femen.
  • Etre évangélique : la vierge Marie symbole de pureté, la femme sans défauts que je me représentais pour compenser la femme castratrice

Dans la vraie vie, cela est complètement différent et mon travail maintenant est de me forger une autre image de la femme.

J’en suis aux prémices mais aujourd’hui la femme est pour moi un être mystérieux, dotée au fond d’elle d’une certaine douceur, incarnant de la beauté, de la volupté et capable d’éprouver des émotions et un plaisir très forts.

Je préfère pour l’instant ne pas penser aux côtés plus sombres et me contenter de découvrir les femmes dans leurs aspects positifs et leurs différences de fonctionnement par rapport aux hommes.

Finalement, je me rends compte que je prends du plaisir à communiquer avec les autres.

Les séances que j’ai faites avec Sylvain sur le cycle du contact et le processus de séduction m’ont donné des outils et m’ont permis de découvrir certaines choses. Toutefois j’ai trouvé les séances de sexologie beaucoup plus puissantes.

Aujourd’hui, je me sens parfois un peu triste par rapport à la rupture avec ma famille. Mais je me sens également beaucoup plus homme comme si je commençais à me libérer de ce juge intérieur que j’ai par rapport à moi sur ma relation aux femmes.

J’avais dans la tête l’image que le phalus d’un homme était une arme qui faisait beaucoup de mal aux femmes et aux enfants. De plus, je me représentais une sorte de dieu ou de père fouettard qui exprimait beaucoup d’interdit s :

Interdit de communiquer avec les autres, interdit d’éprouver des émotions, interdit d’éprouver du plaisir, interdit d’être attiré par les femmes, interdit de laisser mon corps s’exprimer, interdit de vivre bien, interdit de demander de l’argent, interdit d’être dans le confort, interdit de ne pas travailler, interdit de ne pas avoir une vie difficile …

J’ai encore parfois un petit sentiment de culpabilité que des personnes qui sont encore toxiques pour moi cherchent à me faire ressentir.
Dans mes interactions avec certaines personnes dont principalement ma famille, je ressens soit violence, soit manipulation.
J’arrive à m’en détacher petit à petit en coupant le lien. La violence et la manipulation de ma famille provoquent en moi de la tristesse qui se dissipe au bout de quelques heures pour laisser place à un sentiment de vraiment être un homme.
En fait, je ne me suis jamais senti autant homme avec si bonne image de moi-même depuis le coaching.Je me dis que je suis plutôt pas mal et que j’ai le droit au respect, à l’amour, à la sexualité et à tout ce qui me fait plaisir.